Err

La Source des Arts

Plumes et Canivets

Plumes pour calligraphier et canivet pour les tailler
180,00 EUR
Canivet à lame en triangle

Le canivet est un couteau utilisé pour tailler la plume d'oiseau, couper le parchemin, prendre appui pour écrire, tenir le parchemin sur le pupitre, etc ...

Le canivet se tient dans la main gauche tout en écrivant car on ne pose pas la main droite sur le support pour ne pas enlever l'apprêt (craie ou "vernice").

Cet exemplaire est reproduit d'après une source du XIIe siècle.

La livraison dépend du temps de réalisation chez le forgeron. Uniquement sur commande.


220,00 EUR
Canivet à lame enrouléeCanivet de copiste à lame enroulée.

Le canivet est un couteau utilisé pour tailler la plume d'oiseau, couper le parchemin, prendre appui pour écrire, tenir le parchemin sur le pupitre, etc ...

Le canivet se tient dans la main gauche tout en écrivant car on ne pose pas la main droite sur le support pour ne pas enlever l'apprêt (craie ou "vernice").

Cet exemplaire est une copie de modèles des XIe-XIIe siècles.

La livraison dépend du temps de réalisation chez le forgeron. Uniquement sur commande.





180,00 EUR
Canivet à lame incurvée

Le canivet est un couteau utilisé pour tailler la plume d'oiseau, couper le parchemin, prendre appui pour écrire, tenir le parchemin sur le pupitre, etc ...

Le canivet se tient dans la main gauche tout en écrivant car on ne pose pas la main droite sur le support pour ne pas enlever l'apprêt (craie ou "vernice").

La livraison dépend du temps de réalisation chez le forgeron. Uniquement sur commande.


64,90 EUR
Kit de Calligraphie MédiévalKit de Calligraphie Médiévale se composant de :

- 1 pot d'encre noire métallo-gallique faite artisanalement (30 ml),
- 1 cornet à encre provenant d'un artisan cornetier,
- 1 plume d'oie taillée pour écrire

Et avec la possibilité d'ajouter du parchemin au choix :

- 1 feuille A5,
- 1 feuille A4,
- 1 feuille A3.

9,50 EUR
Plume à dessin

Le dessin est passé à l'encre avec une plume d'oie taillée en pointe. Vendue ébarbée ou avec barbules (et aussi non taillée). Plume d'oie pour dessiner à l'encre noire ou de couleur, pour enluminer, appliquer les couleurs et aussi pour poser l'assiette à dorer (le gesso), pour tracer la réglure et les filigranes des lettrines.


Sur le dessin médiéval, l'artisan italien Cennino Cennini dans son Libro dell'Arte (ch.XIII) indique au XIVe siècle que le dessin à la plume permet d'indiquer les parties claires, les demi-teintes et les ombres, en revenant plusieurs fois avec la plume. On peut aussi ombrer à l'aide d'un pinceau de petit-gris au lavis (aquarelle d'encre nous dit l'auteur). En pratiquant le dessin à la plume, on devient expert, habile et capable de dessiner bien des choses qu'on a en tête. (extrait de Cennino Cennini, Le Livre de l'art, traduction critique, commentaires et notes par Colette Déroche, Paris, 1991, p.52).

On pouvait aussi enluminer avec une plume taillée en pointe au lieu d'utiliser le pinceau. De même, elle était employée pour poser le gesso (l'assiette à dorer), lui aussi vendu sur la boutique.




9,50 EUR
Plume d'oie pour calligraphierPlume d'oie utilisée dès le VIIe siècle pour écrire le texte des manuscrits médiévaux.

Les copistes se servaient de la plume d'oie pour calligraphier en Caroline, Gothique, Cursive, ...
Ils la calaient parfois sur l'oreille ou bien encore soufflaient dessus pour enlever les impuretés du parchemin. La plume d'oie s'utilise tout spécialement avec de l'encre noire métallo-gallique et se taille avec un canivet.

54,90 EUR
Poinçon à réglurePoinçon tenu par Jean Miélot (écrivain du XVe siècle) sur une enluminure ; celui-ci s'en servait tout comme un canivet pour prendre appui de la main gauche tandis que la main droite écrivait.

Nous supposons aussi que cet instrument servait à pratiquer les trous de piqûres de la réglure. La réglure étant ce que l'on appelle aujourd'hui les portées en calligraphie. On pratiquait tout d'abord des séries de trous verticaux dans les marges à intervalles réguliers, puis on les reliait avec une règle pour tracer des traits horizontaux, formant ainsi des interlignes entre lesquelles on écrivait. Les trous pratiqués pouvaient s'appliquer à plusieurs bifeuillets, en s'aidant éventuellement d'un marteau.

La réglure se traçait ensuite à la plume d'oiseau taillée en pointe avec une encre noire métallo-gallique ou une encre rose ou bien encore à la mine de plomb.

Le manche est ici en bois d'if.



89,90 EUR
Vasetto"Vasetto" ou petit vase en majolique avec liserets et points bleus.
Vu sur une enluminure représentant saint Luc et peinte en Espagne au XVe siècle.

Le rapprochement a été fait avec une source écrite, un manuel de calligraphie du XVIe siècle, où l'utilisation d'un tel pot servait à laver les plumes d'oie avec lesquelles on écrivait et aussi à les ramollir avant d'écrire.